Le projet

Inscrire au coeur de la ville un projet de création et d'éducation artistique jeune public , carrefour d'artistes, de publics et de professionnels issus des milieux culturel, de l'enfance et de l'éducation.

La Minoterie, mode d’emploi

La Minoterie abrite un pôle de création jeune public et d’éducation artistique dirigé par la compagnie de théâtre l’Artifice. Son programme est imaginé et porté par un directeur artistique, entouré d’une équipe spécialisée dans le champ du "jeune public". De nombreux partenariats avec des structures publiques et privées, contribuent à enrichir le lieu et son projet. Son projet consiste à faire se rencontrer des artistes au travail, des publics petits et grands et des professionnels de l’enfance, de la jeunesse, de l’éducation, de la santé ou de la justice. C’est un lieu d’accueil et d’accompagnement à l’année pour les artistes qui dédient leur travail aux publics jeunes, pour les professionnels préoccupés par la création jeune public et l’éducation artistique et un lieu ouvert à tous : familles, écoles, groupes, entreprises ou individuels.

  • La Minoterie favorise et accompagne la création artistique en direction des publics jeunes par l’accueil et l’accompagnement, en résidence de répétition, d’artistes préparant de nouveaux projets artistiques et par l’achat et la production de spectacles.

  • La Minoterie transmet des savoirs et forme les publics par une éducation artistique et culturelle large, pensée pour les enfants et les adolescents mais également pour tous "les passeurs d’art" qui les accompagnent ; ces adultes indispensables à la rencontre entre l’art et les jeunes que sont les parents, éducateurs, enseignants…

  • La Minoterie construit un pôle régional en lien avec le niveau national pour les artistes et tous les acteurs culturels et de l’éducation, de la santé, du social, de la justice, en participant activement à l’animation du champ professionnel "jeune public" sur son territoire.

  • La Minoterie accueille et/ou organise toute manifestations, prestations ou formations avec et pour des partenaires publics et privés, en lien avec son projet.

La saison 2020-2021

La Minoterie en transition

À l’occasion de cette crise sanitaire inouïe, la vie artistique de nos enfants et adolescents, à laquelle La Minoterie contribue sans relâche, et que vous accompagnez en tant que «passeurs d’art», est réapparue comme un phare dans la tourmente, capable d’éclairer nos avenirs en manque de perspective.

L’art, bien plus profondément que les réseaux sociaux, est le rendezvous des sensibilités individuelles en recherche de constructions collectives. Sans les mots parfois, parce qu’on est un très jeune enfant ou que le langage artistique proposé ne s’appuie pas sur la parole articulée, l’art nous invite au voyage sur nos chemins intérieurs, seul.e et avec l’autre, dans la construction secrète de nos imaginaires communs.

Cette expérience d’un art à la rencontre des jeunes publics est devenue, à La Minoterie, notre nécessité et notre travail. Aucun programme politique, aucune volonté individuelle ne devrait pouvoir négliger cet enjeu majeur pour l’enfance et la jeunesse. Celui d’une «santé culturelle» des plus jeunes, comme le suggère un récent rapport remis au ministre de la Culture visant à porter et soutenir l’enfantin dans l’enfant, sans infantilisation.

Dans cet esprit, la saison artistique 2020/2021, déployée dans cette plaquette, est pleine comme un œuf, riche de possible et vivante à craquer. Composée, comme à l’habitude, de spectacles et de répétitions, de rendez-vous de formation et de pratiques amateurs, cette nouvelle saison compte, de surcroît, d’autres projets d’artistes, programmés en 2019/2020, rendus invisibles par la crise sanitaire. Énorme saison en perspective car nous avons en effet décidé de faire toute sa place, non seulement aux naissances, mais également à la re-naissance de ces projets, empêchés la saison dernière, afin de ne laisser, si possible, aucun talent sur le bord de la route. Soyons persuadé.e.s que cette décision rendra la fête encore plus belle et que votre enthousiasme sera au rendez-vous.

Cette saison sera aussi celle d’une Minoterie en transition.

D’abord parce que la transition, écologiquement soutenable et socialement responsable, sera au cœur de nombreux projets artistiques invités pour aider les publics à nourrir leurs imaginaires sur cette question et rêver des réponses possibles, mais elle sera également à l’œuvre au sein de notre équipe permanente en quête quotidienne de l’art et la manière d’être en transition avec ses voisins, ses territoires.

Et puis transition encore à propos de l’avenir de notre lieu puisque Christian Duchange, son directeur artistique et général, quittera ses fonctions fin 2021 et que La Minoterie se prépare dès maintenant à transiter vers son avenir de scène conventionnée d’intérêt national, art, enfance, jeunesse, en élaborant, dès aujourd’hui, les bases de son futur projet de 4 ans qui la projettera jusqu’en 2025.

N’hésitez pas à venir «transiter» par chez nous et surtout avec nous.

Jean-Philippe Pierron, Philosophe, Président de l’association L’Artifice / La Minoterie & Christian Duchange Metteur en scène, Directeur artistique et général de L’Artifice / La Minoterie