Le projet

Inscrire au coeur de la ville un projet de création et d'éducation artistique jeune public , carrefour d'artistes, de publics et de professionnels issus des milieux culturel, de l'enfance et de l'éducation.

La Minoterie, mode d’emploi

La Minoterie abrite un pôle de création jeune public et d’éducation artistique dirigé par la compagnie de théâtre l’Artifice. Son programme est imaginé et porté par un directeur artistique, entouré d’une équipe spécialisée dans le champ du "jeune public". De nombreux partenariats avec des structures publiques et privées, contribuent à enrichir le lieu et son projet. Son projet consiste à faire se rencontrer des artistes au travail, des publics petits et grands et des professionnels de l’enfance, de la jeunesse, de l’éducation, de la santé ou de la justice. C’est un lieu d’accueil et d’accompagnement à l’année pour les artistes qui dédient leur travail aux publics jeunes, pour les professionnels préoccupés par la création jeune public et l’éducation artistique et un lieu ouvert à tous : familles, écoles, groupes, entreprises ou individuels.

  • La Minoterie favorise et accompagne la création artistique en direction des publics jeunes par l’accueil et l’accompagnement, en résidence de répétition, d’artistes préparant de nouveaux projets artistiques et par l’achat et la production de spectacles.

  • La Minoterie transmet des savoirs et forme les publics par une éducation artistique et culturelle large, pensée pour les enfants et les adolescents mais également pour tous "les passeurs d’art" qui les accompagnent ; ces adultes indispensables à la rencontre entre l’art et les jeunes que sont les parents, éducateurs, enseignants…

  • La Minoterie construit un pôle régional en lien avec le niveau national pour les artistes et tous les acteurs culturels et de l’éducation, de la santé, du social, de la justice, en participant activement à l’animation du champ professionnel "jeune public" sur son territoire.

  • La Minoterie accueille et/ou organise toute manifestations, prestations ou formations avec et pour des partenaires publics et privés, en lien avec son projet.

La saison 2019-2020

Édito de Christian Duchange, metteur en scène, directeur artistique et général de la compagnie L'Artifice et de La Minoterie

Je reprendrais bien un peu de poésie, moi ! 

Jouer un spectacle ou dérouler les événements d’une saison c’est comme vous faire un cadeau. Il nous faut d’abord vous convaincre, chers spectatrices et spectateurs par l’attrait de notre emballage afin que, nombreux, on vous déplace. Mais, pour être tout à fait satisfait, il nous faut ensuite et surtout constater, une fois le ruban défait, que le contenu aussi vous déplace, intérieurement cette fois.

En parcourant la programmation de cette saison, vous verrez qu’à La Minoterie, le rêve, l’imaginaire ou la fiction sont la matière première de tous nos cadeaux car nous pensons que ce sont des activités indispensables à nos vies réelles, individuelles et collectives. Si l’art et les artistes ne cessent de jouer avec les rêves, les imaginaires et les fictions d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’autrefois, c’est que le rêve et l’imagination constituent l’essentiel des constructions humaines et facilitent notre difficile travail d’humanité.

Quand la poésie se dégage, par bonheur, de nos paquets cadeaux, à la suite de tous nos efforts pour en concevoir les contenants et les contenus, c’est comme un cri de joie intérieur. On se dit Euréka ou Bingo ! selon ses références, parce que c’est la poésie qui rend possible ce partage d’humain à humain et nous confirme, à sa manière, que nous sommes frères.
Frères de cette fraternité dont les preuves s’absentent souvent au premier obstacle comme celui de la langue ou de la frontière ou celui du profit individuel face au bien commun. La poésie sait rendre compte mystérieusement mais aussi très clairement de ce qui nous rassemble et de ce qui nous divise.

Les cadeaux les plus appréciés seraient ceux que l’on se ferait à soi-même ! Alors pourquoi se complique-t-on autant la vie entre frères humains, je nous le demande ? Offrons-nous plutôt dès le plus jeune âge, des instants indispensables de poésie en assistant aux spectacles, activités, formations, stages, Rendez-vous pour goûter du mercredi, temps forts des Samedis Minoterie, que sais-je !

Rêvons !