Ici, prochainement, il y aura à nouveau du grain à moudre

Nous voulions compléter par quelques informations cette phrase que nous venons d’afficher en grand sur la façade de notre bâtiment, comme une manière de vous raconter l’histoire récente de La Minoterie enracinée dans l’histoire ancienne de la ville et pour vous dire, plus simplement, que cette phrase est là pour vous inviter à patienter encore un peu avant que nous puissions nous retrouver tout à fait et pour de vrai.

Avant d’être un lieu culturel dédié à l’enfance et la jeunesse, les bâtiments actuels de La Minoterie étaient ceux d’anciennes halles militaires désaffectées depuis longtemps qui ont été spécialement réhabilitées en 2011 pour loger notre projet.
Mais tout à côté de ces halles se trouvaient Les Minoteries Dijonnaises qui étaient en cours de démolition en 2012 quand nous devions imaginer un nom avant notre ouverture.
L’idée nous est venue de proposer au Maire de Dijon de nous appeler LA MINOTERIE pour les raisons suivantes :
Parce que ce nom rend hommage à ce bâtiment voisin démoli et remarquable, qui était fait de très hauts cylindres sur lesquels était écrit, en grosses lettres, LES MINOTERIES DIJONNAISES.
Des silos qui accueillaient les voyageurs arrivant à Dijon par le sud de la Ville et qui contenaient du grain, apportés par les agriculteurs. Du grain que cette usine devait moudre pour faire de la farine, c’était ça être « une minoterie ».

Quand nous vous aurons révélé en plus le mystère qui se cache dans notre nom, vous pourrez imaginer à quel point notre Minoterie puise ces racines dans l’histoire ancienne et dans le temps présent. En effet, si une des plus vieilles activités de l’Homme était de mener son grain à moudre au moulin collectif voisin pour y transformer son blé en précieuse farine, on peut penser aujourd’hui qu’un de nos loisirs les plus importants est de nous rendre dans un lieu de culture pour y « moudre son grain » c’est à dire pour rencontrer l’autre et l’art, l’art de l’autre et, grâce à eux, forger notre sensibilité et notre imagination comme nos biens les plus précieux.

Car il nous faut imaginer notre vie avant de pouvoir la vivre et les activités artistiques nous sont plus qu’utiles, elles sont nécessaires à notre esprit et à nos sens. Il faut pouvoir être sérieux comme un enfant qui joue non ? Alors, et ce sera notre secret annoncé tout à l’heure, venez à La Minoterie, petits et grands, car dans minoterie se cache le mot MINOT et c’est la clé: il faut grandir pour devenir un enfant .

Merci de venir nous retrouver bientôt à La Minoterie…